L’Espagne : comment rédiger des métas descriptions de votre site

Juil 9, 2022 Uncategorized

Neymar Jr - 'Hope of Brazil' barcelona brazil design fifa football football club football design football edit footballer illustration neymar neymar jr photoshop poster psh rio de janeiro soccer soccer edit wallpaper world cup Les mesures de rétorsion prises par Alger interviennent dans un contexte de montée de tensions diplomatiques entre l’Algérie et l’Espagne sur le dossier du Sahara occidental. » La diplomatie italienne refuse d’ailleurs de lire le rapprochement italo-algérien comme une conséquence des mauvaises relations entre Alger et Madrid ou du rapport compliqué entre l’Algérie avec la France : « Le seul sujet d’incompréhension est l’extension de la zone économique exclusive, que les Algériens ont étendu jusqu’au côtes de la Sardaigne. Mais Alger l’a fermé après la rupture en août de ses relations diplomatiques avec Rabat, privant ainsi le Maroc du gaz algérien qui transite par son territoire. L’alliance politico-militaire estime que l’Algérie pourrait copier la Russie, et utiliser ses livraisons de gaz algérien aux pays d’Europe du Sud comme une arme géopolitique.

Les inquiétudes de l’OTAN quant à l’utilisation par l’Algérie des livraisons de gaz comme « arme géopolitique » interviennent après la menace brandie, le 27 avril dernier, par l’Algérie de rompre le contrat de fourniture de gaz à l’Espagne si elle venait à l’acheminer « vers une destination tierce ». La fermeture de cet important gazoduc et la menace de rompre le contrat de fourniture de gaz à l’Espagne avaient fait suite à la décision de l’Espagne d’autoriser « le fonctionnement en flux inverse, du Gazoduc Maghreb Europe » pour « aider Rabat à garantir sa sécurité énergétique ».

Neymar Cette suspension ne concerne pas jusqu’ici le gaz naturel. Or dans la dernière version du projet de loi, « l’article 27 met les investisseurs dans une situation risquée s’ils n’arrivent pas à finaliser leur investissement dans les temps ». Selon Mattia Giampaolo, chercheur de l’université La Sapienza de Rome associé au centre d’études de politique internationale (CESPI) : « Cette visite boucle une période d’accélération dans les relations commencées en 2019 et que la crise Covid et la guerre en Ukraine ont renforcé. La stabilité algérienne est donc regardée de près par Rome, attentive notamment aux éventuels problèmes d’ordre public qu’entraînerait une crise du blé. Mais quand on a une bonne relation, on peut affronter sereinement ces problèmes », dit-on depuis le ministère des Affaires étrangères. L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a qualifié l’Algérie de « risque pour la sécurité de l’Europe », selon un document confidentiel dévoilé par la version germanophone du site d’information américain Business Insider.

« Il y a un risque que l’Algérie utilise ses livraisons de gaz comme moyen de pression politique, à l’instar de la Russie. L’alliance politico-militaire a précisé dans ce document datant de début juin, que la menace provient des livraisons de gaz algérien aux pays de l’Europe du Sud, et plus particulièrement à l’Espagne. L’Italie se demande, par exemple, si les revenus provenant du gaz et du pétrole seront suffisants pour absorber l’augmentation des coûts des denrées alimentaires, très subventionnées par l’Etat algérien : « On sait toutefois que l’Algérie est moins en difficulté par rapport au Liban ou à la Tunisie », nuance M. Giampaolo. La durée de son voyage et le cadre très amical qui lui a été réservé confirment la grande proximité entre l’Italie et l’Algérie, qui multiplient les rencontres de haut niveau politique.

Les retrouvailles avec son homologue n’étaient cependant pas le but principal de l’organisation de la visite d’Abdelmadjid Tebboune : elle a été l’occasion de signer d’importants accords économiques et de discuter de la situation géopolitique, notamment de l’instabilité dans la Méditerranée et des conséquences de la guerre en Ukraine. Pourtant, il n’est pas question de passer d’une dépendance à une autre, assure un proche du dossier : « Avec la Russie, l’Eni s’occupe simplement de l’achat du gaz et du pétrole. De plus, la question du salaire d’un joueur aussi cher que Neymar ne peut pas être résolue par de nombreux clubs. Première information, les joueurs de l’équipe de France ne touchent pas de salaire pour évoluer avec les Bleus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *